Concert

MICHEL CLOUP DUO + BRUIT NOIR + FESTIN

Indé - FR

Une soirée choc et chic, poétique et brutale, minimaliste et baroque, lumineuse et désespérée… à l’image d’un plateau à forte personnalité ! Michel Cloup Duo revient avec l’album Danser danser danser sur les ruines, dans lequel il a laissé entrer un peu de légèreté et de lumière dans son rock abrasif. Le deuxième album de Bruit Noir pousse encore plus loin le cynisme et l’humour, avec des textes autobiographiques à l’acide sur fond de machines glaçantes… tandis que Festin, édité sur le label brestois Music From The Masses, offre une belle humanité, un partage entre frères humains, aussi nocturne que passionnant. Une soirée qui va toucher en plein cœur.

MICHEL CLOUP DUO

Michel Cloup est apparu sur la scène indé française dans les 90’s avec ses groupes Lucievacarme et Diabologum. Il a mixé rock et militantisme artistique avec Experience dans les années 2000, avant de créer en 2010 Michel Cloup Duo. Familier de La Carène, on l’y a vu avec le projet hip hop franco-américain Binary Audio Misfits en 2010, en duo Michel Cloup (Duo) en 2012, pour la création « Nous vieillirons ensemble » en 2014, et pour les 10 ans de La Carène avec la musicienne militante Manon Laubry.
Il forme le "duo" avec le batteur Julien Rufié (successeur de Patrice Cartier) depuis le précédent album « Ici et là-bas » (2016). Danser danser danser sur les ruines est le quatrième album de Michel Cloup Duo.

BRUIT NOIR

« Le jour de ma mort ils donneront mon nom à une impasse en sous-sol. » Pascal Bouaziz (« Le Succès »)

"Le premier album de Bruit Noir avait été un choc. Le duo formé par Pascal Bouaziz (textes, voix) et Jean-Michel Pires (musiques, sons) n’avait rien de commun. On les connaissait bien sûr comme membres de Mendelson, fer de lance d’un rock français intelligent, vénéré par la critique et de trop rares fans. Mais on ne s’attendait pas à ça. Une déferlante de textes rageurs, misanthropes, tellement désespérés qu’ils en devenaient drôles, sur fond de sons de percussions et de cuivres métalliques, durs, asphyxiants. [...]
Ceux qui trouvent que Bruit Noir embarrasse parfois les auditeurs feraient mieux de ne pas écouter ce deuxième album. Car Bouaziz et Pires poussent le bouchon encore plus loin, là où tout le monde se dit que c’est un peu trop loin, quand même. On ne croyait pas ça possible. Ils l’ont fait.

FESTIN

Un duo guitare / batterie où minimalisme et grand espace se côtoient, un curieux mélange de rock, de folk, d’ambiances de films noirs, avec des bouts de chansons étranges par-ci par-là, et des drones qui trainent dans les coins... un chanté/parlé sur
une musique nourrie des innombrables disques qui nous hantent : des pierres fondatrices du Velvet à la lo-fi de Smog, des sales histoires de Nick Cave aux voix de crues de Mendelson, de l’urgence de Nirvana aux mélodies de Townes Van Zandt,
des expériences de CAN aux déviances des Cramps, et par tant d’autres fantômes..

En Savoir +

Le site de Michel Cloup
La page FB de Bruit Noir