Terminus : Last Train, The Chapas, « WE HATE YOU PLEASE DIE »

Rock Garage Punk - FR

Brest, on n’y passe pas… on y va, Brest c’est le terminus, la destination finale. Alors, montez dans le dernier train, mesdames, messieurs, attention à la fermeture des portes :
Le train BRE | numéro | 29 | à destination | de BREST | départ | 20 heures 30 | partira | Grande Carène |
Il desservira : Last Train, The Chapas et « WE HATE YOU PLEASE DIE ». Attention, nous rappelons aux voyageurs, de bien s’accrocher ce train rencontrera des turbulences garage punk et des guitares sous tension. Au passage du train, rapprochez-vous de la bordure de la scène s’il vous plaît, ça va souffler, vous faire vibrer, pas une minute d’arrêt même à Plouaret. Nous vous rappelons que le wagon bar restera ouvert toute la soirée.

Nous vous souhaitons un agréable voyage !

//Vous vous situez maintenant au point kilométrique (PK) 622,422 de la ligne de Paris-Montparnasse à Brest//

Last Train s’est construit sur scène, s’est façonné au rythme enragé des tournées et a signé le premier chapitre de son histoire, « Weathering » , entre deux aires d’autoroutes. De la scène du Bataclan aux plus importants festivals du globe, les quatre membres du groupe, qui ont d’une fratrie tout sauf le sang, ont marqué le rock français au fer rouge.
« The Big Picture » , qui est sorti à de l’automne 2019, est une fresque de paysages et d’espaces qui n’ont que faire des limites et des frontières. Un regard porté sur l’ensemble, l’illustration d’une vision au-delà de la ligne d’horizon. Mais cet album est aussi celui de l’intime, une exploration en profondeur, une confession. Et de l’introspection naît la mélancolie, la fureur et le frisson. Intenses, fatalistes et toujours sincères, les onze titres qui composent ce nouveau chapitre sont le résultat d’une démarche que Last Train a voulu réfléchie, moins précipitée et définitivement assumée. Il semblerait presque que la Norvège, terre d’accueil de l’enregistrement de l’album, lui ait donné de sa lumière si particulière, furtive mais puissante, majestueuse et contrastée.
- Elsa Montabrun

We Hate You Please Die recherche une certaine transe, celle qui ne s’encombre pas des genres même si la base garage/punk/rock est bien là. Un goût de métal dans la bouche, mais chaud et sucré, l’envie de remettre la fureur au goût du jour à grands coups de fuzz, sans oublier quelques gouttes de pop. En colère WHYPD… Mais une colère bienveillante, nourrissante, solaire, comme si Hulk vous susurrait à l’oreille "i feel lonely". Dernier album Kids are Lo-Fi (oct. 2018).


THE CHAPAS
, c’est Swann YDE, batteur/chanteur et Iolo GURREY à la guitare et aux chœurs. Si vous connaissez l’efficacité des duos guitare/batterie à l’instar de groupes tels que The White Stripes, The Black Keys, etc... eh bien THE CHAPAS ne dérogent pas à la règle ! C’est pourtant une route sensiblement différente que tracent les deux compères, pour créer leur propre son, nourri d’influences diverses, puisées naturellement dans le rock des 60’s. Le verdict est sans appel : “Un blues rock volcanique qui retourne la scène” ! Car oui, THE CHAPAS est un groupe qui excelle en live. Ne faisant aucune concession sur l’énergie, ils nous livrent un blues énervé, pourtant emprunt de sensibilité et de vérité, à l’image de leurs influences : The Doors, Hendrix, Black Sabbath ou encore The Stooges. Un vrai régal pour les aficionados !