Concert

BORN BAD : FRUSTRATION + CANNIBALE

Rock torride - FR

Influent, créatif et productif… Born Bad, c’est la référence ultime en matière de musique made in France, défricheur de sons et esprits rebelles. Une soirée qui promet une déferlante d’enthousiasme et de rage made in Born Bad !
Cerise sur le gâteau, c’est le groupe Frustration qui revient pour la quatrième fois mettre le feu avec son post-punk bien connu des Brestois ! Novice de l’étape, le groupe Cannibale se chargera de nous inculquer sa propre idée de l’exotisme à base de rock qui roule sous les tropiques et de semelles qui collent au sol.

Alors, si en janvier 2017 tu t’es senti spolié par une billetterie affichant « complet » ou que t’as 40 ans et pas encore vu Frustration en concert, ne traîne pas et prends ta place fissa !

FRUSTRATION

Punk, rock

Les présenter une énième fois serait leur manquer de respect. Mais rappeler pourquoi ils sont importants ne peut pas faire de mal. Historiquement liés à la montée de puissance de Born Bad Records, les membres de Frustration font figure de grands frères bienveillants de toute la scène indé française.

« Leur parcours même est symbolique : issus du milieu garage qui tournait en circuit fermé dans les années 90, ils ont délaissé le rock à tatouages/gomina pour tenter autre chose – un truc à la croisée du punk et de la cold wave, de Metal Urbain, Killing Joke, et Joy Division – quand nous redécouvrions tous le patrimoine « synthwave » de la France à travers les compiles BIPPP ou Des Jeunes gens modernes. Et cinq mecs pas vraiment réputés pour être des dieux de la technique se sont retrouvés investis d’une grâce étrange, entre l’éclosion du génie et l’alignement de planètes : devenus avant-gardistes à la quarantaine commençante, ils ont montré le chemin comme si de rien n’était à toute une génération de groupes qui a pris conscience que oui, c’était possible, ici-même, dans l’Hexagone maudit. Succès critique, grosses ventes, public déchaîné. Le reste est de l’histoire ». - Pierre Jouan.

CANNIBALE

Psycho, tropical, rock

Un an après No Mercy For Love, les Normands de Cannibale reviennent sur scène avec Not Easy To Cook, un deuxième album plus direct et accessible.

« Encore inconnus sur la carte du rock, les Français de Cannibale doivent leur nom au fait qu’ils pratiquent « une sorte de garage réunionnais » où la moiteur tropicale du groove bouffe lentement toutes les idées reçues sur ce que devrait être une sortie Born Bad (des Blousons noirs écoutant Johnny). Si cannibalisme il y a sur No Mercy of Love, c’est donc plus en référence aux rythmes caribéens qu’on entend parfois, ainsi qu’à ce psyché de cambrousse, qui font de ce premier album une sorte d’anomalie au pays des 35 heures. En gros, un étonnant mélange entre cumbia, rythmes africains et rock garage ; dit autrement, une sorte de chainon manquant entre Fela Kuti, les Doors et The Seeds qui ne te laissera pas indifférent. ». - Bester Lang

En Savoir +

Le FB de Frustration
Le FB de Cannibale
Le site de BORN BAD