ASTROPOLIS L’HIVER 24.5 : BUNKER PALACE #1

ANNA + LUKE VIBERT + OVERMONO + MILEY SERIOUS + SHXCXCHCXSH + VARG + DJRUM

Techno - GB/ES/BR/FR/SUE/

Astropolis l’Hiver s’empare une nouvelle fois de La Carène ! Pour ce premier Bunker, héritiers et pionniers du prisme techno anglais (Luke Vibert, Djrum, Overmono), nouvelles ambassadrices de l’industriel et du dancefloor (Anna, Miley Serious) et lives d’expérimentateurs hors-normes (SHXCXCHCXSH, Varg) prennent d’assaut le Bunker Palace pour un voyage électronique aussi riche qu’explosif !

LUKE VIBERT

Hypercolour, Planet Mu
Figure incontournable de la scène électronique anglaise, Luke Vibert trimbale depuis plus de vingt années son flegme et sa créativité au sein des studios d’outre manche, parfois témoin, souvent acteur des plus belles révolutions musicales de la scène anglaise. Son pedigree inspire le respect, collaborateur d’Aphex Twin, Mark Pitchard, Sqaurepusher ou Jean Jacques Perrey, il signe tout au long de sa carrière sur la fine fleur des labels anglais : Warp, Planet Mu, Rephlex, Ninja Tunes. Incarnation vivante de la richesse et de la diversité de la scène rave UK, où le rythme règne, où le sample est fondateur et où les styles se croisent et s’entrechoquent, le vétéran impressionne par sa longévité, sa capacité à traverser les styles et les époques en restant pertinent, à se réinventer en gardant toujours les mêmes recettes de compositions. Et si sa patte se reconnaît entre mille, ses inspirations, elles, diffèrent à chaque album, nous transportant entre trip-hop, Acid, IDM, jungle, techno, breakbeat ou house. Et lorsqu’il passe derrière les platines, c’est tout cet héritage qu’il convoque, et à travers lui, s’offre un panorama musical de la scène UK de ces vingts dernières années, un voyage traversant le temps, pluriel, transversal et transcendant.

ANNA

Kompakt, NovaMute
Originaire du Brésil, l’ascension d’ANNA est fulgurante, grâce à sa techno mélodique, hantée et spectrale, brûlante et explosive au contact du dancefloor. Depuis 2012, la productrice ne cesse d’asseoir sa notoriété au gré de ses multiples sorties qui ont vu le jour sur NovaMute, Clash Lion, Terminal M et désormais sur Kompakt (Speicher), dont elle est devenue incontournable grâce à deux EPs qui ont fait grand bruit dans la sphère techno, notamment chez Sven Väth, Richie Hawtin, Marcel Dettmann ou encore Scuba et Jon Hopkins, pour qui elle signe un remix. Après avoir brillé sur les plus prestigieuses scènes, c’est notre Bunker Palace que cette nouvelle prêtresse techno s’apprête à conquérir.

DJRUM

R&S
C’est en pleine effervescence londonienne post dubstep qu’est né le projet Djrum. Aux côtés d’artistes comme Burial, Mount Kimbie ou James Blake, il est de cette vague de jeune producteurs qui réinventeront la club music d’outre-manche. Empruntant aux expérimentations IDM, à la fièvreur du garage, aux envolées oniriques de l’électronica, aux vrombissantes basses du dubstep et au breakbeat, Djrum a tissé un univers des plus avant-gardistes depuis ses débuts en 2010, à coup de multiples sorties. En 2018, le londonien ne perd pas le rythme et livre « Portrait With Firewood » sur R&S son 2ème album, le plaçant parmi les meilleurs de l’année et les artistes les plus excitants du moment. On lui confie le décollage du Bunker Palace, pour une immersion totale dans les sonorités made in UK.

overmono (truss/tessela)

Poly Kicks
Héritiers des pères fondateurs du dubstep et de la techno industrielle anglo-saxonne, les frères Russel se sont frayés un grand chemin dans la dance music outre-manche. En une décennie, Truss a posé son empreinte techno authentique et robuste sur des maisons de prestige comme Perc Trax ou R&S et Avian (Shifted) avec son projet MPIA3, tandis que le cadet Tessela avait fait une entrée fracassante sur la nouvelle scène avec le culte « Hackney Parrot » en 2012, première bombe d’une belle série de productions impeccables et innovantes livrées sur R&S et Poly Kicks, le label des deux frangins. Aujourd’hui, ils forment une alliance évidente avec Overmono, qui voyait le jour sur le label XL Recordings. Entre percussions catchy, breaks subversifs, force de frappe techno et essences ravy 90’s, cette combinaison savante de leurs armes respectives a tout pour terrasser le dancefloor.

SHXCXCHCXSH live

Rosten, Avian
SHXCXCHCXSH (peut être prononcé SHX pour ceux qui souhaitent éviter les migraines) n’a de complexité égale à son nom que celle de sa musique.
Ce duo suédois, qui avance masqué, voue un culte à l’abstraction et à l’expérimentation, qu’ils expriment dans leurs titres de morceaux et d’albums pas avares en onomatopées grinçantes comme au travers de leur musique torturée. Et si au premier abord, tout chez SHXCXCHCXSH semble nous mener sur les chemins de la perdition, c’est pour mieux nous rappeler à leur techno chirurgicale, faite de rythmes épuisants et de modulations torturées : une musique obsédante comme la folie. Dans la lignée discographique de leurs albums habités, le petit dernier OUFOUFOF, sortie à l’automne 2018 perpétue la sauvagerie déjà entrevue sur le précédent SsSsSsSsSsSsSsSsSsSsSsSsSsSsSs, nous plongeant encore un peu plus loin dans l’univers hanté et abrasif du duo. Sortez votre plus belle camisole, le set live de SHXCXCHCXSH promet de ne vous laisser aucun autre choix de la démence.

MILEY SERIOUS

99cts
Porte-étendard d’un nouveau souffle techno qui balaye la scène parisienne, Miley s’active dans l’ombre depuis de nombreuses années, vivant une vie conditionnée par la musique. Marquée par des influences garage et post-punk, son style est brute et sans concession. Ses sets fédérateurs oscillent entre techno, acid, ghetto house. Résidente chez Rinse FM et fondatrice du label 99cts RCRDS, elle écume les scènes de la capitale en long et en large et se fait connaître au sein des collectifs TGAF et OFFNOISE. Passeuse de musique passionnée, Miley Serious donne la parole à ceux qu’on entend pas. Cette obsession de découvrir et faire découvrir des artistes et scènes méconnues, qui nourrit son travail et sa passion quotidienne, elle la retranscrit au travers de ses sets, émissions et fanzine, comme une nécessité de faire parler le fragment de vie qui se cache derrière chaque morceau. Conduit par sa curiosité insatiable, ses sets généreux et surprenants transpirent d’une ouverture et d’une mixité si chères à l’esprit Rave.

VARG live

Northern Electronics, Posh Isolation
Tout droit venu du grand Nord, Jonas Rönnberg, aka Varg est un ovni de la scène éléctronique actuelle. Que ce soit par sa dégaine de gentil métaleux 2.0, son hyperactivité à la production, ses prises de positions à rebrousse poil de la scène techno, ou la liberté totale qu’il s’accorde dans ses oeuvres, Varg fait figure d’électron libre, une bulle d’air frais au sein de la scène électronique actuelle, un personnage aussi provocateur, qu’attachant et nécessaire. Signé sur les labels Northern Electronics et Posh Isolation, il fricote avec tout ce que la scène Suèdoise a à offrir de plus intéressant, collaborant avec Acronym, Abdulla Rashim, Croatian Amor, ou les artistes issus de la scène pop et RnB. Varg est un artiste libre aux expressions multiples, alternant compositions techno, ambient, experimental, vaporwave, noise ou RnB au gré de ses envies et sans jamais rien s’interdire. Hyper-actif, sa discographie monstre (3 à 4 sorties d’album par an depuis 2013) dessine les contours d’un univers sombre et mélancolique porte un regard rempli de spleen sur le monde qui l’entoure. Sans détour et toujours étonnant, Varg est toujours là où il ne devrait pas être, et son passage à Astropolis s’annonce déjà comme une belle aventure.

https://soundcloud.com/varg/varg

En Savoir +

Page FB du festival Astropolis