Accueil > Agenda > Saison 17/18 > ASTROPOLIS L’HIVER : BUNKER PALACE #1

ASTROPOLIS L’HIVER : BUNKER PALACE #1

CHARLOTTE DE WITTE + DJ STINGRAY 313 + LEGOWELT + BROKEN ENGLISH CLUB + LOOK MUM NO COMPUTER + TINY...

Rave Up - GB / EU / PB / FR

Amateurs de musiques déviantes et d’incantations machinistes trouveront refuge dans ce premier Bunker Palace d’Astropolis l’Hiver, dont les vibrations industrielles et les forces sombres réchaufferont nos danseurs chevronnés au gré d’une escapade sinueuse et aventureuse.

Dans la grande salle, préparez-vous à une grande messe noire menée par la nouvelle comète techno Charlotte de Witte ; DJ Stingray 313, légende de l’ombre de Détroit à la tête du projet Urban Tribe et ancien membre de Drexciya ; les boucles synthétiques, mélodiques et chamaniques de Legowelt ; le live percussif et métallique aux éclats 90’s de Broken English Club (aka Oliver Ho) et le jeune Tiny du collectif brestois Velizion.

Dans le club, place aux distorsions bruitistes et aux expérimentations dancefloor, avec un live inédit de l’anglais Look Mum No Computer, one-man band aux délirantes machines DIY ; la noise synthético-brutale et tribale du combo Deux Boules Vanille et la très prometteuse Gigsta, pour un mix imprévisible dopé d’influences UK.

• GRANDE CARÈNE •

CHARLOTTE DE WITTE

BE • Sleaze, Turbo

Animée d’une flamme sacrée aussi pure et stricte que la techno qu’elle prêche, Charlotte de Witte semble avoir brûlé les étapes. Cette nouvelle comète de la techno belge à peine âgée de 25 ans est devenue incontournable en deux ans. De clubs en clubs, de festivals en festivals, la résidente du Fuse est en train de conquérir la planète techno avec des sets féroces et embrasés. C’est également au travers de productions sombres et incisives sur les prestigieux labels Turbo, OFF ou Sleaze que la jeune prodige a pu se frayer un chemin vers les plus grands, de Ben Klock à Laurent Garnier en passant par Chris Liebing, Ben Sims, Answer Code Request… Difficile de faire mieux !

DJ STINGRAY 313

EU • Urban Tribe

Mystérieux producteur de l’ombre, Sherard Ingram fait pourtant parti des pionniers de Détroit et incarne l’un de ses plus authentiques acteurs et plus grands contributeurs, du haut de ses 30 ans de carrière menée avec la même intégrité et âme militante depuis ses débuts. D’Urban Tribe sur lequel il collabore régulièrement avec Kenny Dixon Jr. aka Moodymann et Carl Craig à ses collaborations en tant que dj pour Drexciya (à qui il doit son alias de DJ Stingray) en passant par ses contributions pour Underground Resistance, Sherard Ingram est un personnage clé de la Motor City. Autant de collaborations qui le font incarner à lui seul, le son de Détroit, tant le producteur a au fil de ses projets balayé tout le genre techno, du groove rave de ses débuts à la techno organique et aquatique de Drexciya en passant par la techno expérimentale livrée sur le label Rephlex d’Apex Twin. En set, l’homme masqué enchaîne les vinyles avec une dextérité hors pair et une technique bluffante. On attend la légende avec impatience.

LEGOWELT live

PB • Clone, Nightwind

Figure incontournable de la scène électronique, Legowelt s’est forgé un nom au travers d’une signature hybride cosmique des plus singulières et créative, entre house futuriste et électro chamanique. Personnage excentrique et génie schizophrène collectionnant autant les synthétiseurs que les alias, Danny Wolfers est certainement l’un des producteurs les plus prolifiques et fascinants de ces deux dernières décennies. Entre ses longs-formats aux airs de manifestes électroniques et ses EPs sur Crème Organization, Clone, BAKK, Unknown To The Unknown, Dekmantel ou sur ses propres labels Strange Life et Nightwinds, le sorcier de La Hague compte au moins une centaine de releases à son actif sur une vingtaine de labels. Pour sa première fois en terres brestoises, le maître Legowelt nous assènera d’un live texturé de mélodies acides et synthétiques aux airs de rave sur Saturne.

BROKEN ENGLISH CLUB live

GB • L.I.E.S, Cititrax, Jealous God

Depuis 20 ans, Oliver Ho est un des illustres artistes qui se renouvèle sans cesse dans l’expérimentation singulière, façonnant la techno anglaise aux côtés de Surgeon ou Luke Slater. De ses débuts redoutables sur Blueprint à la fin des années 90 au son hybride de son alter égo Raudive, le boss du label Meta s’est toujours distingué par une techno tribale, faisant volte-face entre musiques expérimentales et dancefloor. À l’image de son projet Broken English Club, alternant techno indus’ et EBM moite et vintage. Après avoir signé sur Cititrax (Veronica Vasicka) et Jealous God (Silent Servant), 2017 a vu naître un brillant second long-format, The English Bleach, sur le label de Ron Morelli, L.I.E.S : une musique électronique franche et texturée d’influences post-punk et new wave qui happe son auditeur dans une danse sombre où s’entremêlent percussions synthétiques, chants vaporeux et rythmes martiaux.

TINY live

FR • Velizion

Tiny est un des membres de Velizion, ce crew brestois composés de jeunes dj’s et producteurs amoureux de techno underground qu’ils défendent lors de fêtes sauvages, exigeantes et intimes. Bidouilleur affûté garant de sonorités industrielles incisives présentera un live tout droit sorti des entrailles brestoises, entre échos métalliques, samples mécaniques et modulations noisy.

• CLUB •

DEUX BOULES VANILLES

FR • Kythibong

Deux Boules Vanilles est un duo de batteries déclenchant des synthétiseurs analogiques et la furie tribale d’une noise synthético-brutale et barrée. Après avoir fabriqué puis peint leurs instruments avec leurs quatre mains, IIBV s’attèle à la dissolution des influences et des aspirations personnelles des deux membres dans une grande sauce pomme frite mêlant constructions grindcore, techno, dub, improvisation, et crée une musique aussi bien comparable à Tony Conrad qu’au dernier hit de Rihanna, du groupe de crust local à Silver Apples. Simple, efficace et sans prétention technique, IIBV écrit ses morceaux avec une rigueur mathématique, en considérant les accidents et le Chaos avec la même attention que les structures standards des hits radios. En résulte une musique idiote et solitaire, dansante, qui s’écoute dans le pit, en discothèque ou au supermarché. Le groupe revient en février 2018 avec "Planète Gougou" leur deuxième album à paraître sur Kythibong !

LOOK MUM NO COMPUTER live

GB

Sam Battles aka Look Mum No Computer est un savant fou aux expérimentations auto-didactes hors du commun. Dans son labo bordélique truffé de modulaires, boîtes à rythmes et synthés en tout genre, ce génie excentrique transforme tout ce qu’il touche en instrument de musique et possède un attirail incroyable de machines DIY. S’il s’est fait connaître au public par des vidéos-blagues de geek aux airs de tutos absurdes expliquant comment fabriquer un synthé avec un vélo, des Furby ou des Game Boy, ce jeune londonien sans prétention aux mains expertes et ingénieuses a révélé un véritable chef-d’oeuvre créatif quand il s’attèle à la production et aux expérimentations sonores. Derrière ses machines, Look Mum No Computer se transforme en un puissant one man band aux improvisations terriblement énergiques, entre pop synthétique et techno à l’âme punk. Peu habitué à déplacer ses machines outre-Manche, Sam Battles viendra pour la première fois proposer un format live en France.

GIGSTA

FR • Cashmere Radio, Midi Deux

Depuis ses débuts sur la radio rennaise Canal B avec l’émission « Track/Narre », Gigsta a parcouru un sacré chemin en cinq ans. Insatiable collectionneuse de disques animée d’une passion viscérale et éclairée pour la musique de club et ses versants les plus expérimentaux, Gigsta a commencé à partager son incroyable culture musicale à la radio, puis en développant son sens du mix aux côtés des rennais de Midi Deux. Éxilée à Berlin depuis trois ans, elle y anime une émission mensuelle sur Cashmere Radio et enchaîne les dates à toute vitesse entre la capitale allemande (Ohm, ://about blank, MF festival) et en France (Concrete, Batofar, La Machine, ECHAP, Big Love, Maintenant…). Sélectionnée sur le dernier tremplin d’Astropolis, elle avait ouvert La Cour l’été dernier. On a pas pu s’empêcher de la faire revenir pour clôturer le club avec un de ses mixes aiguisés et versatiles aux influences UK.

En Savoir +

FB d’Astropolis

vendredi 23 février 2018
22h00
Grande Carène / Club

Abonné.e : 25€ en loc (+ frais)
27€ en loc. (+ frais), 30€ sur place
Pass Bunker 1 + 2 : 50€

En coproduction avec Astropolis

Les horaires de cette soirée ne sont pas adaptés aux moins de 16 ans. Les organisateurs se réservent le droit de leur refuser l’entrée.

Je réserve en ligne !

 Autres points de réservations

- Sur les réseaux partenaires : Digitick.com, Ticketmaster et la Fnac.
- Près de chez vous : dans les offices de tourisme, magasins E. Leclerc, magasins Cora, Virgin, Cultura, magasins U et certains bureaux de tabac, ou via le Réseau Billetel : magasins Fnac, Carrefour et Géant, ou par téléphone au 0 892 68 36 22 (0,34€ la minute)
- Chez le disquaire Bad Seeds (Brest)
- A la Carène : (sans frais de location), au centre info-ressources, le mardi de 16h à 18h et du mercredi au samedi de 14h à 18h.
- Auprès de votre comité d’entreprise ou Inter-CE.
- Le jour même : ouverture de la billetterie une demi-heure avant le début des concerts.