SONARS live / Maxime Dangles

Astropolis #25

Electro - FR

Le producteur électro Maxime Dangles a été le premier à présenter une création dans le cadre du projet SONARS, devant la manchotière d’Océanopolis pour le festival Electr()cution. En son binaural, au casque, son projet jouait des paysages sonores sous-marins et des sons analogiques pour créer un voyage imaginaire vers les pôles. Les yeux fermés, ou perdus dans l’eau verte de la manchotière, les spectateurs sont partis au fil de l’eau vers de lointaines contrées – happés par les crissements des oursins ou rattrapés par un lointain écho venant d’un dancefloor perdu.
Pour Astropolis, il investit un dôme de 13m avec une nouvelle version de cette première pièce, cette fois-ci en diffusion spatialisée.

Il partira ensuite à la SAT (Société des Arts Technologiques) à Montréal poursuivre ce live immersif audiovisuel à 360°, sous la Satosphère, théâtre immersif modulable permanent dédié à la création artistique et aux activités de visualisation dans un immense dôme de 18m de diamètre équipé de 157 hauts-parleurs…
 

 
La Carène, salle des musiques actuelles de Brest métropole, a démarré en 2018 une résidence au long cours entre artistes et chercheurs (en laboratoire, sur le terrain, en milieu scolaire, dans les lieux de musiques actuelles…), en partenariat étroit avec le laboratoire franco-québecois BeBEST, qui oriente désormais une partie de son travail de recherche en écologie autour de ces sons sous-marins, et l’agence FoveArts. Aux côtés de nombreux partenaires, elle a fait appel aux talents de trois artistes musiciens, Maxime Dangles, François Joncour et Vincent Malassis, qui s’approprient ces sons en s’immergeant dans des environnements sonores, souvent inédits, qui forment une matière première de création et concerts audiovisuels, immersifs ou plus classiques.

Un projet porté par La Carène et le laboratoire BeBEST/Fovearts.
En partenariat avec le Centre d’Art Passerelle, Océanopolis, Astropolis, Kuuutch, Ateliers des Capucins, Stereolux, la Cordonnerie, la SAT (Montréal)...
Avec le soutien de la DRAC Bretagne, du CNRS, du LEMAR, de la ville de Brest et Brest métropole