NOBORDER#11 : FEMI KUTI & THE POSITIVE FORCE + BRAMA + CRIMI + TURFU

afro-funk - NIG / FR

Nouvelles modalités d’accueil !
> Concerts debout
> Entrée sur présentation du Pass Sanitaire
> Port du masque recommandé
Pour plus d’informations, rendez-vous sur cette page

DANS LE CADRE DU FESTIVAL NOBORDER#11 - Festival populaire des musiques du monde : FEMI KUTI & THE POSITIVE FORCE + BRAMA + CRIMI + TURFU

Pour cette 11e édition du Festival NOBORDER, La Carène accueillera sur la Grande scène non pas une, mais deux soirées festives et ultra-dansantes !
Vendredi 10 et Samedi 11 décembre 2021.
www.festivalnoborder.com

FEMI KUTI & THE POSITIVE FORCE

L’ombre tutélaire de Fela Kuti plane sur ce concert. Celui qui a popularisé dans les années 70 l’Afrobeat, savant mélange de musiques traditionnelles nigérianes, de jazz et de funk sur toute la planète, en compagnie de l’indéfectible Tony Allen, inventeur d’un beat irrésistible. Son fils Femi et son petit-fils Made reprennent le flambeau avec The Positive Force, combo survitaminé. Sans lâcher d’un iota le combat : la dénonciation de la corruption, du népotisme et des magouilles au sommet dans les sphères politiques nigérianes. Torride, généreux : afficionados de transe déchaînée, ne pas s’abstenir !

Le 5 février sortait un double-album d’un genre très particulier : Legacy + (Partisan Records) réunissant deux vinyles, l’un signé Femi Kuti, Stop the hate, l’autre de son fils ainé Made Kuti, For(e)ward. Cette réunion singulière est évidemment à placer sous l’étoile de Fela Kuti, héraut de l’Afrobeat, père et grand-père des deux hommes. Un acte à ce point symbolique que Femi et Made se retrouvent ensemble sur scène. Et même si Femi est à la baguette – si l’on peut dire, car ils sont tous les deux souvent au sax – c’est un duo familial et filial qui est sur la scène.

BRAMA

Brama a choisi l’exigence du trio pour exprimer pleinement la transe d’un rock psychédélique farouche et authentique, né au cœur du Massif Central. Guitare/batterie en état d’hypnose, vielle à roue transfigurée passée à la pédale, bourdon taraudeur et chants en occitan lumineux, le groupe fait valser les clichés en triturant un folklore solaire, dansant et poétique, et un rock expérimental libre comme l’air. Saturé d’électricité, ce DIY pétaradant et polyphonique aux accents noise et au doux parfum de drone est aussi proche du krautrock que de Led Zeppelin, Deerhoof ou Altin Gün.

CRIMI

Soul di Sicilia

Crimi, c’est une affaire de soul qui ruisselle, une certaine idée du groove qui suinte, à la manière des productions du raï poreux de toutes les influences ou du funk poisseux de La Nouvelle Orléans, sans gommer les passages moins pied au plancher, du style plus mélancoliques.
Crimi, c’est avant tout une histoire personnelle, celle d’un gamin grandi à Lyon dont la grand-mère sicilienne fredonnait des airs immémoriaux. Ce sillon, le saxophoniste et chanteur Julien Lesuisse le fertilise dans cette formule qu’il aime baptiser soul de Sicile. Voilà pourquoi on ne sera guère surpris d’entendre ici des modes orientaux, un lyrisme à fleur de voix qui renvoie à sa fréquentation du terreau oranais avec Mazalda.
Crimi, c’est aussi une volonté de refaire vibrer la tradition à travers des chansons originales, des mélodies bien troussées, portées par un son de groupe, du genre sans étiquète. Tous au diapason de cette bande-son tradi-moderne, tout à la fois très codée et très libre.
Crimi, c’est désormais Luci e guai, premier album paru chez Airfono en mars 2021. « Lumière et embrouilles », ce titre a valeur programmatique, comme pour dire que rien n’est jamais aussi simple qu’il n’y paraît, en paroles comme en musique. Autrement dit la trame parfaite pour relier tous les fils qui tissent la complexité d’une personnalité, du jazz à la chanson, d’avant-hier à demain, d’ici comme d’ailleurs.

TURFU

Ce duo futuriste relève avec une simplicité déconcertante le pari de mêler les rythmes dansants de l’accordéon et les répétitions abstraites de l’électronique. Travaillant les longs crescendos de la techno, les dissonances de la boîte à frissons et la création d’émotions confuses, ces jeunes musiciens voyagent entre le bal et le club, dans une transe hypnotique, à la fois brute et festive.

En Savoir +

Femi Kuti
Brama
Crimi
Turfu