Concert

FESTIVAL INVISIBLE #13 : SOIRÉE CHASSE !

LE SINGE BLANC + HYPERCULTE + USÉ + THE WILD CLASSICAL MUSIC ENSEMBLE

Noise de transe - CH-BE-FR

Une treizième édition toujours plus à l’affût de fauves inouïs, de créatures des grands fonds, de chanteurs trappeurs, de curiosités sauvages, jamais domptées, mais légendaires ! La Carène accueille cette année trois soirées cultissimes, avec en point d’orgue la venue du mythique Thurston Moore. Woooooh !

Cette première soirée, noise et tribale, voit s’affronter le guerrier psyché le Singe Blanc, entre basse velue et humour absurde, la tribu bicéphale batterie/contrebasse Hyperculte, le Wild Classical Music Ensemble, prodigieux sextet mixte, constitué notamment d’handicapés mentaux, entre Mike Patton et les Residents et Usé, prodige de la chanson noise bricolée jusqu’à l’os.

USÉ

Membre fondateur de Headwar, Nicolas Belvalette, musicien, politicien (il a tout de même obtenu 2.17% aux élections municipales d’Amiens en 2014 !), porte divers projets colorés wave-punk-tribal-indus. USÉ est probablement le plus fascinant, il y joue sur la corde electro-techno-kraut et explore toutes les sonorités et rythmiques possibles d’un setup minimaliste, debout devant un bric à brac constitué de parties de batteries et surtout d’une guitare électrique aventureuse posée devant lui. Il a sorti en juin 2018 son nouvel album, Selflic, sur Born Bad Records !

THE WILD CLASSICAL MUSIC ENSEMBLE

Le Wild Classical Music Ensemble est né en novembre 2007, à l’initiative de Damien Magnette (Zoft, Facteur Cheval), batteur et créateur sonore, désireux de monter un projet de musique expérimentale avec des handicapés mentaux, suite à un enrichissant atelier d’arts plastiques, où il constate le don certain pour l’improvisation libre des participants. Enrichi, au fur et à mesure des années, et soutenu par le label Born Bad Records, le WCME est devenu est véritable sextet à la spontanéité communicative !

HYPERCULTE

Derriere Hyperculte se cachent Simone Aubert (Massicot) et Vincent Bertholet (Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp). La premiere tape sur sa batterie avec une precision millimetree. L’autre apprivoise sa contrebasse et la fait chanter en boucles. Tous deux ouvrent la bouche en litanies répétitives et inspirées. Le tout se melange en une transe boule de feu, à la fois méditative et d’une énergie hors du commun.

LE SINGE BLANC

Les trois larrons du Singe Blanc, originaires de Metz, ont une façon bien spéciale de concevoir la musique, avec deux basses, une batterie, des onomatopées, des mots inventés, des cris. Entité mutante de dix ans d’âge, Le Singe Blanc oeuvre quelque part entre musique tribale, hardcore, punk, funk, zouk, métal et autres sons hétéroclites.

CLAUDE MADAME

Only vinyl DJ set !

En Savoir +

Le Festival Invisible
Le (vieux) site d’USé
La page FB du Wild Classical Music Ensemble
La page FB d’Hyperculte
La page FB du Singe Blanc