Accueil > Agenda > Saison 16/17 > ASTROPOLIS L’HIVER 22.5 : BUNKER PALACE #2

ASTROPOLIS L’HIVER 22.5 : BUNKER PALACE #2

ZOMBIE ZOMBIE / HELENA HAUFF / THE DRIVER...

Rave party revisited - GB / ALL / FR / EU

[Factory Floor a annulé son passage au Bunker Palace #2, pour des raisons internes à leur management. Ni une ni deux, c’est le duo ZOMBIE ZOMBIE qui vient répandre de ses sonorités tant psychédéliques que sombres en les murs de La Carène !]

Le Bunker Palace revêt des couleurs plus sombres pour plonger dans 25 ans de culture rave, entre porte-paroles incontournables de l’underground et jeune relève aventureuse.
Le duo Zombie Zombie déboule en dernière minute avec son univers éclectique, précédé de la mélancolie épileptique du rennais Le Matin ; le mystérieux DJ Stingray, légende de l’ombre de Détroit à la tête du projet Urban Tribe et ancien membre de Drexciya, agitera ses sombres rythmiques électro expérimentales et habitées avec sa technique implacable ; l’univers exquis de Helena Hauff, entre EBM vrombissante et électro vintage exaltera nos sens, avant de ne terminer en apothéose sur un set de notre parrain-héros The Driver, pour clôturer cette nuit au cœur d’une techno noble et pure.
Dans le club, place aux découvertes déviantes et aux surprises énergisantes avec une carte blanche au label Le Turc Mécanique ! De la performance barrée et explosive de l’ovni Jardin au live machine acidulé de Bajram Bili en passant par les sélections électriques et bruitistes du bruxellois Zwarte Piet et du boss du label, Charles, tremblez, dansez !

ZOMBIE ZOMBIE

FR - VERSATILE
Il y a plus de dix ans, le duo voit le jour par la rencontre entre Etienne Jaumet, alors saxophoniste du groupe The Married Monk, et Cosmic Néman, le batteur d’Herman Düne. A eux deux, ils puisent leur inspiration dans le cinéma d’horreur à travers des sonorités tant sombres qu’hypnotiques, et des boucles répétitives qui ont fait de ce duo un projet unique en la matière. Au fil des années, le duo se lance dans des horizons sonores éclectiques s’inspirant d’expérimentations électroniques, du rock expérimental, du free jazz, de musiques du monde et de techno. Le duo ne cesse de surprendre et d’hypnotiser par sa soif insatiable de sons nouveaux dans une continuelle expérimentation artistique mêlant instruments (synthétiseurs, saxophone, batterie), chants et arts complémentaires, du cinéma aux arts plastiques en passant par le cirque.
Au Bunker Palace #2, ils présenteront leur dernier album Slow Futur, sorti en avril dernier.

Helena HAuff

ALL - Return To Disorder
« I want to destroy society », confiait-elle à FACT à ses débuts… Helena Hauff ne mâche ni ses mots, ni ses sons. Révélée sur le label Werkdiscs d’Actress, l’étoile montante de la techno fait aujourd’hui office d’icône punk dans le paysage électronique actuel, loin des diktats des tendances actuelles. Adepte des sons torturés aussi givrés que corrosifs, l’intrigante Helena Hauff dérange autant qu’elle exalte avec une techno distordue, acide et brute.
Remarquée depuis trois ans pour ses productions au goût prononcé pour l’improvisation, elle compte déjà deux albums rien qu’en 2015 et continue de faire sa renommée grâce à ses mixes éclectiques et abrasifs entre acid, new beat et techno ainsi qu’aux commande de son propre label, Return To Disorder.

THe driver aka MAnu le Malin

FR - Astropolis
Manu Le Malin n’est pas seulement ce pilier du hardcore qui parcourt le monde depuis plus de 20 ans armé de ses vinyles et de ses tatouages. Porte-étendard de la culture rave, Manu est avant tout un dj hors pair, qui sait aussi séduire et sévir
sous une autre facette, celle de The Driver, son alter-ego techno. Cet autre répertoire sombre, puissant et terriblement contagieux qui fait danser les foules avec toujours la même fougue et le même succès inégalé. Un charisme, une incroyable technique, un univers et une âme qu’on ne retrouve que dans ses sets.... À chaque passage, il confirme une éternelle poigne qui surprend toujours autant qu’elle régale toutes les générations de public. Aujourd’hui, c’est dans ce registre techno que Manu se consacre pleinement à la production et écume les scènes de France et de Navarre (Weather, Concrete, Rex Club, Electropicales, Le Sucre, Glazart...), quand on ne le retrouve pas aux côtés de son frère d’arme Electric Rescue, avec qui il forme le duo W.LV.S, ou dans son costume légendaire de Manu Le Malin.

DJ Stingray

EU - Shipwrec, Concrete Music
Mystérieux producteur de l’ombre, Sherard Ingram fait pourtant parti des pionniers de Détroit et incarne l’un de ses plus authentiques acteurs et plus grands contributeurs, du haut de ses 30 ans de carrière menée avec la même intégrité et âme militante depuis ses débuts. D’Urban Tribe sur lequel il collabore régulièrement avec Kenny Dixon Jr. aka Moodymann et Carl Craig à ses collaborations en tant que dj pour Drexciya (à qui il doit son alias de DJ Stingray) en passant par ses contributions pour Underground Resistance, Sherard Ingram est un personnage clé de la Motor City. Autant de collaborations qui le font incarner à lui seul, le son de Détroit, tant le producteur a au fil de ses projets balayé tout le genre techno, du groove rave de ses débuts à la techno organique et aquatique de Drexciya en passant par la techno expérimentale livrée sur le label Rephlex d’Apex Twin. En set, l’homme masqué enchaîne les vinyles avec une dextérité hors pair et une technique bluffante. Une légende à ne pas rater !

Le Matin dj set

Fr - Consternation, Lost Dog Entertainment...
L’étrange musique de Le Matin respire l’espace triste des grands ensembles au crépuscule et des entreprises déshumanisées, naviguant entre house nihiliste et electro dans la tradition des anciens. Publié sur les labels Consternation, Mathematics, Lost Dogs Entertainment ou Isaiah Tapes, il a aussi développé lui-même plusieurs biais de diffusion expérimentaux tels que 5tfu.org, la radio autonome anonyme, ou Unique Tapes, un label de cassettes limitées à 1 exemplaire. Sa musique sert aussi d’échine à des productions vidéoludiques telles que l’obscur Shitrain. Après avoir présenté son live crépusculaire à Passerelle quelques heures plus tôt, le Rennais ouvrira la soirée avec un set entre beats épileptiques et électronique mélancolique.

CARTE BLANCHE à LE TURC MECANIQUE
Le Turc Mecanique est un label punk fondé en 2012. Plaque tournante de la musique souterraine en France, du rock’n’roll glacial à la club music déviante, la maison
cultive une vision très politique de la façon dont la musique doit être faite, diffusée et défendue. Radicaux, parfois nihilistes, ils défendent les mêmes idées dans une cave à concerts que dans un club et viennent à Astropolis livrer pour le festival un concentré du versant dancey du catalogue.
http://www.the-drone.com/magazine/dronecast-203-le-turc-m%C3%A9canique/

JARDIN live
Artiste contemporain et musicien, louvoyant entre Bordeaux et Bruxelles, Jardin cultive sa différence, fidèle à son leitmotiv « With No Future Everything Is Possible » ! Look décalé, live DIY et lo-fi, il revisite la rave 90 et l’electro 80 avec la candeur d’un enfant du nouveau siècle, micro à la main et pas planqué derrière son laptop. Apparenté à une nouvelle scène « Internet Wave » par la presse, Jardin vient de sortir son 2ème album aussi engageant qu’engagé : Post Capitalist Desires.

BAJRAM BILI live
Armé de son attirail analogique, le Tourangeau Adrien Gachet a d’abord composé une musique très psychédélique, kraut avant de migrer progressivement vers une techno aux accents IDM et industrielle. Bajram Bili vit dans les arpèges alambiqués et les motifs primitifs de boîte à rythmes, dans les improvisations de synthé, les effets d’écho, de reverb et les audaces expérimentales. Son nouvel album, prévu début 2017, vient concrétiser une longue mue : kicks rugueux, synthés dévoyés, Remembered Waves étend le registre de la musique synthétique de club en y insérant une liberté renouvelée. Il présentera ces nouveaux morceaux en live pour la première fois à Astropolis.

CHARLES LTM dj set
Radical, grande gueule, le patron du Turc Mécanique dézingue depuis 4 ans les poseurs du rock local pour faire de la place à une nouvelle génération de guérilleros sonores. Les deux oreilles dans les souterrains, nageant dans des torrents troubles entre weird electronic et punk bruitiste et synthétique, le label a imposé sa marque dans le paysage et ne compte pas prendre sa retraite de si tôt. Hôte du show 100% punk qu’est « Chiens de Guerre » sur Rinse, Charles LTM se fera un plaisir de rassembler ses meilleurs assauts pour une intervention en forme de coup de cutter.

ZWARTE PIET dj set
Zwarte Piet, patron de Perfekt Funktion ltd. et bassiste métronomique d’Empereur, est le DJ fétiche du crew Le Turc Mecanique. Il viendra spécialement pour impulser son goût immodéré du beat à la belge, du dance-punk 80 et la techno raw la plus alambiquées.

En Savoir +

Le FB d’Astropolis

samedi 21 janvier 2017
22h00
Grande Carène / Club

24/26€ en loc. (+ frais), 30€ sur place

Les horaires de cette soirée ne sont pas adaptés aux moins de 16 ans. Les organisateurs se réservent le droit de leur refuser l’entrée.

En coproduction avec le Festival Astropolis

Je réserve en ligne !

 Autres points de réservations

- Sur les réseaux partenaires : Digitick.com, Ticketmaster et la Fnac.
- Près de chez vous : dans les offices de tourisme, magasins E. Leclerc, magasins Cora, Virgin, Cultura, magasins U et certains bureaux de tabac, Dialogues Musiques (Brest) ou via le Réseau Billetel : magasins Fnac, Carrefour et Géant, ou par téléphone au 0 892 68 36 22 (0,34€ la minute)
- A la Carène : (sans frais de location), au centre info-ressources, le mardi de 16h à 18h et du mercredi au samedi de 14h à 18h.
- Auprès de votre comité d’entreprise ou Inter-CE.
- Le jour même : ouverture de la billetterie une demi-heure avant le début des concerts.

Vous aimerez aussi